Consignes entretiens châssis


Consignes d’entretien.

Depuis 1978, Abihome anticipe avec succès les évolutions liées au marché des fenêtres, portes et vérandas, en constante mutation. Nous vous proposons des matériaux durables et à la pointe de la technologie. Notre indépendance vous offre la liberté du meilleur choix : nous n’utilisons que des matériaux de marque et de première qualité.

Bien que nos châssis soient conçus pour résister aux attaques extérieures ordinaires, il convient de les entretenir afin de préserver la propreté des profilés, des joints et de la quincaillerie.

1/ CHASSIS EN PVC

L’entretien des châssis en PVC est très simple. Ils se nettoient   à l’aide d’une éponge douce et humide, éventuellement imbibée d’un détergent ménager non abrasif.
Ne jamais utiliser de produit abrasif, liquide agressif, solvant à la cétone ou solvant aromatique (benzine, acétone, essence de térébenthine, pétrole, ammoniac, etc…).
Les profilés difficiles à nettoyer peuvent être traités à l’aide de Decoclean ou PVC Cleanup de Deceuninck ou d’autres produits spécifiques disponibles dans le commerce, sans danger pour la surface du PVC. ( le kit entretient PVC Cleanup est commandable via votre service après vente abihome)
Précisions importantes:
• Ne pas nettoyer les châssis avec un chiffon sec, pour ne pas rayer la surface.
• Ne jamais peindre les profilés en PVC.
• Si l’on veut ajouter une touche de couleur aux châssis en PVC, il faut opter pour les profilés revêtus DECOROC.
Les joints du vitrage et de la feuillure sont fabriqués à partir d’EPDM (dimonomère d’éthylène-propylène ou de TPE (élastomère thermoplastique).
Ils ne peuvent toutefois pas entrer en contact avec des détergents concentrés ou des produits réalisés sur cette base.
Les châssis en PVC sont dotés d’une quincaillerie résistante. Pour obtenir un bon fonctionnement, il faut contrôler toutes les parties mobiles au moins une fois par an et les lubrifier si nécessaire.
Par ailleurs, il se peut que le mécanisme oscillo-battant doive être réglé, nous pouvons, le cas échéant, nous en charger.

2/ CHASSIS EN BOIS

Pour l’entretien normal des châssis en bois, on utilisera que de l’eau claire et éventuellement des détergents neutres (jamais avec un chiffon sec ni aucun produit abrasif ou contenant de l’acétone, de l’essence de térébenthine, ammoniac ou du pétrole).
Un léger ponçage et une pose de peinture ou de lasure tous les 2 ou 3 ans, suivant l’exposition, sur les zones les plus exposées du châssis (seuils, pièces d’appui, pièces horizontales dans le bas des châssis).
Nettoyer les lumières d’évacuation afin que celles-ci ne soient jamais bouchées.
Les châssis sont dotés d’une quincaillerie résistante. Toutefois, pour obtenir un bon fonctionnement, il faut contrôler toutes les parties mobiles au moins une fois par an et les lubrifier si nécessaire (huile conseillée : WD 40 – pas de graisse).

3/ CHASSIS EN ALUMINIUM

Pour les châssis aluminium, un entretien régulier est indispensable pour éviter la corrosion.
La fréquence des entretiens est fonction de l’environnement (2 à 4 fois par an).
En zone rurale et un milieu urbain de faible densité, les entretiens doivent avoir lieu 1 à 2 fois par an.
En zone urbaine et industrielle, les entretiens doivent avoir lieu au minimum 3 fois par an.
En milieu maritime et à pollution élevée, il faudra augmenter cette fréquence.
Pour l’entretien normal de l’aluminium, on utilisera que de l’eau claire et éventuellement des détergents neutres (jamais avec un chiffon sec ni aucun produit abrasif ou contenant de l’acétone, de l’essence de térébenthine, de l’ammoniac ou du pétrole. Produits recommandés Periodi-Clean ou Maxi-Gloss). Rincer abondamment à l’eau claire. Ne jamais peindre les profilés. Nettoyer les lumières d’évacuation afin que celles-ci ne soient jamais bouchées.
Il est conseillé d’enduire de très légèrement huiler les joints EPDM afin qu’ils conservent leur souplesse. Ceci lui donnera également une longévité accrue. Ils ne peuvent toutefois pas entrer en contact avec des détergents concentrés ou des produits réalisés sur cette base. Les châssis sont dotés d’une quincaillerie résistante. Toutefois, pour obtenir un bon fonctionnement, il faut contrôler toutes les parties mobiles au moins une fois par an et les lubrifier si nécessaire (huile conseillée : WD 40 – pas de graisse).


 

Vous pouvez télécharger ces consignes en cliquant sur le lien suivant : consignes-entretiens-châssis.pdf